Dites « oui » : les demandes en mariage et noces les plus belles

On se remémore peu de choses avec plus de nostalgie et un plus grand sourire qu’une demande en mariage et des noces. NotaBene a réuni les plus belles histoires à propos de l’un des plus beaux « oui » de la vie.

100 % romantique à Vienne

Depuis son aventure Erasmus dans la capitale autrichienne, Vienne occupe une place particulière dans le cœur de Margot. Le fait que Stijn ait justement choisi cet endroit pour la demander en mariage lui a permis de décrocher un « oui ! » enthousiaste.

« Nous n’avions pas l’intention de faire un grand voyage l’été dernier, mais pour se changer un peu les idées durant les travaux, on a tout de même planifié un week-end à Vienne », raconte Margot. « Il y a six ans, j’y étais en Erasmus durant l’hiver, et cette fois, j’ai pu montrer à Stijn la ville sous son visage estival. J’ai vaguement pensé, si jamais Stijn voulait me demander en mariage, que ce serait l’endroit idéal et que je ne dirais pas ‘non’, mais j’ai sagement gardé ce conseil pour moi. (rires) Le fait que Stijn y ait pensé de lui-même a rendu les choses encore plus magiques. »

« Je me doutais que Stijn mijotait quelque chose », poursuit Margot. « Tout au long du week-end, il a traîné un gilet avec lui, alors qu’il faisait très chaud dehors », rit-elle. « Mais bon, il avait besoin de quelque chose dans quoi cacher la bague. » C’est finalement lors d’une balade nocturne dans la ville illuminée que la demande en mariage rêvée par Margot s’est produite, avec un « oui » franc à la clé.

« Nous avons alors pris à nouveau les photos qu’on avait prises lors de mon Erasmus, mais cette fois, avec une bague au doigt. Nous ne savons pas encore avec certitude quand nous allons nous marier, car il faut d’abord terminer les travaux. Mais je dois avouer que ça commence à me démanger un peu, même si ça ne fait qu’une semaine qu’on est fiancés. (elle sourit) Je vais tout de même me mettre à la recherche d’une salle d’ici peu ! »

« Me marier était mon plus grand rêve »

La montagne de la Table, une bague comme dans les magazines et des amis sud-africains avec une GoPro : voilà tout ce qu’il fallait pour la demande en mariage digne d’un Oscar de Lotte et Olivier.

« Cela fait des années que je rêve d’un somptueux mariage », déclare Lotte. « Une jolie robe, une grande fête, être toute une journée sous les spotlights… Ça me convient tout à fait. (rires) On demande depuis des années à mon Olivier quand va-t-il enfin mettre un genou à terre. Il y a quelques mois, il nous a dit d’arrêter avec ça. ‘On est encore jeunes et on a tout le temps du monde pour se marier’, a-t-il dit. J’en ai donc conclu que je pouvais encore attendre longtemps après le mariage de mes rêves, mais il s’avère qu’il le préparait alors déjà. »

Lors de leur dernière année de secondaire, Lotte et Olivier ont tous deux participé à un échange en Afrique du Sud, à deux ans d’intervalle. Voyage qu’ils voulaient refaire ensemble. « Lorsqu’on a eu trois semaines de vacances l’été dernier, ça nous a semblé être le bon moment pour aller rendre visite à nos amis sud-africains et poursuivre ensuite le voyage en amoureux en Namibie », raconte Lotte. C’est lors d’une randonnée à la montagne de la Table qu’Olivier a décidé qu’il était temps de sortir la bague. « On était déjà en route depuis un bon bout de temps et on devait s’arrêter pour manger, mais Olivier et nos trois amis sud-africains ont continué à chercher le perfect spot, soi-disant pour faire une photo. Je commençais à en avoir plus qu’assez : j’avais faim et je voulais manger. Peu importe où on allait faire la pause, car pour moi, tout était joli ici. »

« Quand on a finalement trouvé l’endroit idéal, Olivier m’a demandé si on pouvait faire une photo du type Titanic sur un rocher saillant. Je devais ouvrir grand mes bras et regarder la vallée, dos à lui. Ça me semblait beaucoup de tralala pour une simple photo à l’heure du déjeuner, mais soit, j’ai obtempéré. Comme ça durait une éternité avant qu’il ne se mette derrière moi, je me suis retournée, mais j’ai vu qu’il était à genoux par terre. ‘Ce n’est pas possible qu’il ait encore fait tomber quelque chose ici’, ai-je alors pensé. Jusqu’à ce que je réalise qu’il tenait une bague. (rires) J’ai dit ‘oui’ avant même qu’il n’ait pu poser la question. Et nos amis ont tout filmé. »

« Il n’y aurait pas eu de meilleur endroit ni de meilleur moment pour me faire sa demande que là-bas », dit Lotte en souriant. « On a tout de suite pu célébrer la nouvelle avec un petit groupe d’amis, dans un lieu magnifique, et on est encore restés deux semaines sur notre petit nuage en Namibie, rien que tous les deux. Cela nous a permis de nous préparer à la salve de questions qui nous attendaient à notre retour. Et pour répondre à celle que tout le monde nous pose : on se marie en septembre 2023 ! »

Texte : Gilda Benjamin et Maud Vanmeerhaeghe

Photo : Thomas De Boever

Laisser un commentaire