La maison de mes Rêves : parcours d’une candidate heureuse

le

L’émission de RTL TVI en est déjà à sa quatrième saison, toujours chaleureusement animée par Sabrina Jacobs. Bien des participants ont pu concrétiser leur rêve de trouver le bien espéré, aidés des précieux conseils d’un notaire. Focus sur une participante soulagée.

Ana-Maria Zapata Garcia (61) a directement frappé les esprits de l’équipe de l’émission.

« Locataire d’une petite maison, je voulais absolument devenir propriétaire afin de sécuriser mon futur. J’ai cherché durant 4 ans, ce n’était vraiment pas évident, surtout depuis le Covid. Au vu de certaines émissions TV, je me suis dit « Pourquoi les autres et pas moi ? » Je me suis donc inscrite et j’ai passé le casting durant lequel j’ai expliqué ma démarche. Je savais exactement ce que je voulais : acheter une maison n’était pas qu’un rêve mais un besoin primordial. J’ai 3 enfants et quatre petits-enfants. Je ne demandais pas la lune, juste une maison 2 chambres à Châtelineau, un espace chaleureux pour recevoir mes proches. Je suis originaire du coin et habituée à mon environnement.  Autour de moi, nombreux sont ceux qui ont essayé de me dissuader d’acheter à 61 ans. Mais j’ai très vite reçu une réponse de l’émission. Je pense que ma détermination peut s’avérer communicative pour d’autres personnes. » 

L’aventure et la quête du logement ont pu alors commencer. « J’ai cherché de mon côté et l’équipe de l’émission du sien. Je me suis sentie vraiment accompagnée. Dès que je repérais un bien, je le partageais avec Adrien, mon interlocuteur, qui m’a soutenue de bout en bout.. J’étais souvent déçue : il y avait soit trop de travaux à faire, soit le prix dépassait mon budget… Je serai pensionnée dans 4 ans, il me fallait un logement où rentrer directement et en payant un loyer raisonnable. Après plus de 25 visites, dont 2 durant le tournage, j’ai enfin eu un coup de cœur. Cette expérience m’a permis de m’affirmer et d’apprendre énormément de choses grâce aux conseils de l’agence immobilière et du notaire. » 

L’aventure se termine bien et Ana-Maria reconnaît avoir été littéralement boostée grâce au soutien de l’équipe et du notaire Sébastien Dupuis. « Je suis tombée sur la maison que je souhaitais, très lumineuse, bien agencée, avec une cour et un jardin. Il y avait déjà une proposition à 142 000 euros mais j’ai proposé 145 000. Il me la fallait absolument et l’agence a vu à quel point je la désirais. L’affaire était conclue avant même que je ne la visite avec mes enfants qui, de toute façon, me faisaient confiance. J’ai ensuite entrepris des démarches auprès du crédit social afin d’obtenir mon prêt. Sébastien Dupuis est venu le jour où j’ai fait la visite avec mes enfants. D’emblée il m’a dit « Eh bien chapeau, c’est une belle maison ! ». Je l’ai bombardé de questions. Il m’a éclairée sur les possibilités de prime de la Région wallonne, au cas où j’effectuerais tout de même des travaux. Je m’interrogeais beaucoup quant aux frais de notaire mais il m’a tout bien expliqué. Cette émission m’a littéralement portée, sans eux je ne pense pas que j’y serais arrivée. J’ai impliqué mes enfants dans les tournages car ils sont ma joie et ma motivation. »

Laisser un commentaire