Comment gérer sa copropriété au quotidien

Avant d’acheter un bien en copropriété, il faut réfléchir à sa vie avec les autres copropriétaires.

Dans un immeuble à appartements, il existe toute une série de règles auxquelles les résidents doivent se conformer, même si tout le monde ne les respecte pas aussi strictement. Il y a souvent des discussions sur les réparations dans les parties communes, si bien que l’assemblée générale annuelle se déroule rarement sans le moindre accroc. « Les exigences des résidents sont parfois démesurées. »

Dans un immeuble à appartements, vous devez encore plus tenir compte de vos voisins que dans un lotissement. Vous n’êtes plus le patron, encore moins dans les parties communes. Chaque année, tous les propriétaires (pas les locataires !) et le syndic se réunissent lors de l’assemblée générale. Ils y discutent du fonctionnement de l’immeuble et les décisions importantes y sont prises. « Cela va de l’engagement d’un jardinier à la prise de mesures de sécurité après un cambriolage », explique Julien*, un résident d’un immeuble à appartements qui fait également office de point de contact et préside l’assemblée générale annuelle. « Tout est soumis au vote. Avant, chaque proposition devait emporter la majorité des trois quarts, désormais deux tiers des votes suffisent. »

Perdus dans les différents organes de la copropriété ? Voici comment vous y retrouver.

Quand vous achetez un appartement, il est surtout important de lire l’acte de base, le règlement de copropriété et le règlement d’ordre intérieur. « Ces trois documents reprennent tout ce que vous devez savoir, tel la répartition entre les parties privatives et les parties communes, le capital de réserve, les clés de répartition des charges et certaines règles relatives aux ordures ménagères et au bruit. » Les propriétaires de l’immeuble peuvent également soumettre des points à l’ordre du jour de l’assemblée générale.

« Faire du lobbying auprès des voisins »

« On entend les choses les plus folles. Les gens se montrent parfois assez exigeants, surtout ceux qui ont troqué leur villa à la campagne pour un appartement en ville. L’un de nos résidents voulait par exemple acheter un deuxième appartement au rez-de-chaussée et aménager une piscine sur toute la longueur du jardin. Sa proposition n’a pas été soutenue par les autres. Un autre résident demandait une prise de courant supplémentaire pour pouvoir recharger sa Tesla à l’avant de l’immeuble. Mais pour installer une prise en plus, d’importants travaux étaient nécessaires. Cette proposition n’a pas non plus été approuvée. »

Pour éviter les longues discussions durant l’assemblée générale, faire du lobbying auprès de ses voisins est une bonne idée.

Mais il existe des discussions encore plus banales. On palabre parfois sur le nombre de volts pouvant être utilisés dans les lumières du hall ou sur la manière de tailler les rosiers. Julien : « Pour éviter les discussions, faire du lobbying auprès des voisins reste une bonne idée. Certains résidents du rez-de-chaussée ne veulent pas payer pour l’ascenseur, mais il y a toujours moyen de trouver un compromis. Les résidents d’en bas paient ainsi pour l’ascenseur et ceux du toit pour les jardins en façade. Tout le monde est donc satisfait, enfin la plupart du temps (il rit). »

Une personne de contact dans l’immeuble

Selon Julien, il est important qu’à côté du syndic, un résident s’occupe de la gestion quotidienne de l’immeuble. « Si le syndic a plusieurs dizaines d’immeubles dans son portefeuille, impossible qu’il soit au courant de tout. Si la porte du garage est bloquée, le résident responsable peut d’abord essayer de trouver une solution et appeler le réparateur si nécessaire. C’est la manière de faire la plus efficace car, dans notre cas, le syndic commencerait de toute façon par appeler un des résidents pour lui demander d’intervenir. Qui plus est, la personne responsable de l’immeuble peut également garder un œil sur tout ce qui se passe, par exemple si des ouvriers viennent effectuer des travaux. Il voit quand ils arrivent et repartent, et peut dès lors corroborer les factures qu’il va consulter chaque mois auprès du syndic. »

Des anecdotes parfois cocasses

Le responsable de l’immeuble en voit aussi des vertes et des pas mûres. « Lors d’un réveillon de Noël, le couloir s’est retrouvé tout d’un coup inondé : une dame de 90 ans avait fait sa lessive dans l’évier de la salle de bains et n’avait pas fermé le robinet. L’eau coulait dans le garage le long des murs et s’était infiltrée dans les câbles électriques, si bien que les sonnettes de tous les appartements se sont mises à sonner (il rit). Nous nous sommes retrouvés avec quelques voisins à passer le torchon dans le couloir le soir de Noël. Mais il n’y a pas que des malheurs. Le courant passe très bien avec la plupart des résidents. En tant que responsable, je reçois souvent une tape sur l’épaule ou une bouteille de vin. Je l’apprécie alors deux fois plus. »

Vous envisagez d’acheter un appartement mais vous avez des doutes concernant le contenu du compromis de vente ? Évitez les surprises et faites-le examiner par votre notaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s