Vente en ligne Biddit : “J’ai suivi les enchères de A à Z. ”

Quand Didier Lacquaye et son épouse ont repéré la mise en vente d’une maison qui les intéressait, tout est allé très vite. Il s’agissait d’une vente aux enchères online via Biddit. Visite du bien, informations, connexion… L’excitation des enchères, et le stress de l’attente, les ont très vite gagnés.

« Nous recherchions un bungalow plain-pied et mon épouse a repéré la maison sur Immoweb. Nous avons alors appris qu’elle était en vente aux enchères via biddit.be et je me suis renseigné sur leur site », explique Denis Lacquaye. Après avoir compris le mode d’emploi, et guidé par son beau-fils, il a pu se lancer. « J’avoue que se connecter et faire les premières enchères fut très facile. Le côté pratique est indéniable puisque j’ai effectué la dernière enchère hors de chez moi, en plein déménagement de ma belle-fille, avec mon ordinateur ! L’enchère se terminait le 27 juin à 13h, j’ai pris 10 min pour suivre la fin des opérations. » Pratique mais stressant pour qui n’est pas habitué à enchérir, quel que soit le domaine. « J’ai suivi les enchères la boule au ventre. Par la suite, même si j’avais acquis la maison, ce n’était pas encore certain car mon offre était en deça de la somme minimum demandée par le vendeur. D’après le notaire, qui nous a téléphoné pour nous féliciter, nous n’en étions pas loin, notre offre était de 296 000 €. Heureusement, il a téléphoné au propriétaire et m’a confirmé son accord 1 h plus tard. Il faut dire qu’il s’agissait d’une vente dans le cadre d’un divorce. Nous avons rencontré le couple très rapidement chez le notaire lors de la signature de l’acte. »

“ Je voulais faire la première offre pour me sentir plus à l’aise et surenchérir par la suite. ”

Avant de décider d’enchérir, il faut, évidemment, voir le bien que l’on convoite. « Nous avons pris rendez-vous avec le notaire pour une visite de la maison. Sa collaboratrice s’est montrée très attentive et nous a beaucoup aidés et soutenus car nous étions un peu perdus : la vente commençait déjà 2 jours après ! Nous nous sommes dit ‘C’est maintenant ou jamais’. »

Le moment entre le coup de coeur pour cette maison et son acquisition a été, en effet, particulièrement rapide. « Nous n’avons pas eu le temps de cogiter. L’enchère démarrait le 20 juin et j’ai tout de suite tenu à mettre la somme de 280 000 €. Je voulais faire la première offre pour me sentir plus à l’aise et surenchérir par la suite. Cependant, l’incertitude régnait car je n’avais pas d’engagement sûr de ma banque par rapport à mon prêt. J’étais très inquiet et n’en dormais plus la nuit, refaisant mes comptes. Le dernier jour, j’étais derrière mon ordinateur et j’ai vu, dans les derniers instants, les enchères monter encore quelques fois. Quand j’ai proposé la somme de 296 000 €, je savais que ce serait ma dernière offre, il restait 5 min. Rien n’est certain jusqu’à la dernière minute, c’est un pari, on gagne ou on perd. Mais il s’agit d’un système très pratique. Après obtention de la maison, je suis allé trouver une autre banque qui m’a directement accordé mon prêt. »

En 6 semaines, Denis Lacquaye a acheté la maison et l’a payée le 8 août. « La maison était directement habitable, nous avons déménagé, repeint la buanderie en couleur et ferons d’autres petits travaux plus tard. Mais nous y sommes. »

Toutes les offres immobilières sur biddit.be.

Shaking hands.png

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s