Le rôle du notaire dans ma vie

Naissance

Papa et maman ne sont pas mariés mais mon papa m’a reconnu trois mois avant ma naissance. Pourquoi ? Parce que s’il devait m’arriver quelque chose avant que je naisse, ou à mon papa ou à ma maman, ce serait très compliqué sur le plan juridique. Mon papa voulait donc faire reconnaître officiellement notre lien de filiation avant que je vienne au monde. Lui et ma maman ont fait rédiger un acte de reconnaissance par le notaire :ils auraient également pu le faire auprès de l’état civil mais le notaire a immédiatement veillé à établir en même temps un contrat de cohabitation dans lequel mes parents ont stipulé des accords me concernant.

small 0 jaar

18 ans

Papi et mamie veulent me donner un coup de pouce financier. Pour l’instant, ils sont encore en parfaite santé, heureusement, mais ils savent que, plus tard, j’aimerais peut-être lancer ma propre entreprise. Ils veulent y contribuer, même s’ils risquent alors de ne plus être là. Ils ont par conséquent fait rédiger un acte de donation notarié qui stipule clairement que l’argent ne pourra servir qu’à ce projet. Ce n’est pas moi qui vais leur apprendre la vie : ils savent très bien qu’un jeune étudiant tel que moi serait tenté d’utiliser cet argent à d’autres fins moins judicieuses.

small18 jaar

25 ans

Une fois mon diplôme en poche, je décide de quitter le domicile parental. À moi l’indépendance ! J’ai repéré une jolie maison à louer mais le bailleur m’a fait comprendre qu’il envisageait de la vendre. C’est exactement ce que je cherchais et elle est mise en vente à un prix très attrayant. Mes parents  m’encouragent : je ne peux pas laisser passer une telle occasion. Ils souhaitent même me donner un petit coup de pouce. Enfin, donner… ils proposent d’aller chez le notaire pour établir un contrat de prêt. Ils veulent en effet m’aider mais veulent aussi s’assurer que ma soeur ne sentira pas lésée.

 

27 ans

J’ai trouvé l’amour de ma vie ! Enfin, je pense. Le mariage n’est pas encore à l’ordre du jour mais nous voulons toutefois nous sentir plus proches l’un de l’autre. Nous avons dès lors décidé de devenir cohabitants légaux et avons conclu des accords écrits, surtout concernant la maison. Le notaire m’explique que ma compagne pourra continuer à occuper la maison s’il venait à m’arriver quelque chose inopinément, mais je trouve cela un peu problématique à l’égard de mes parents. Pourtant, elle a beaucoup investi dans la rénovation de « ma » maison. Ce serait peut-être bien de passer chez le notaire afin de tout mettre par écrit. Nous nous sommes également promis de nous occuper l’un de l’autre si cela s’avérait nécessaire.

 

30 ans

Je l’ai demandée en mariage et elle a dit oui ! Son père insiste toutefois pour que nous concluions un contrat de mariage. Je le comprends tout à fait parce que je pense à lancer ma propre entreprise, ce qui nécessitera sans aucun doute de gros investissements. Ma compagne souhaite conserver ses revenus, elle travaille elle aussi très dur. Bien entendu, mon futur beau-père tient à ce que sa fille ne se retrouve pas sans rien si notre mariage venait à échouer. Se marier en optant pour le régime de séparation de biens ne me pose aucun problème. Le notaire pourra nous conseiller. Le fait que nous osons parler de nos patrimoines et de notre avenir est le signe que notre relation est bien partie.

30 jaar crop

32 ans

Je rêve depuis longtemps de fonder ma propre entreprise. Mes défunts  grands-parents ont voulu m’encourager et ont, lorsque j’avais 18 ans, mis de l’argent de côté pour m’aider à sauter le pas. C’est désormais chose faite. Mon notaire m’a aidé à choisir le statut juridique adapté et m’a guidé dans la création de ma société.

 

34 ans

Je gère aujourd’hui ma petite entreprise depuis 2 ans. Un vrai rêve devenu réalité. Ça me demande beaucoup de sacrifices mais je suis véritablement passionné. Entreprendre, c’est tomber, se relever et oser investir, même si ce dernier point m’inquiète parfois. Et si tout venait à capoter ? Et si je me retrouvais avec des dettes que je ne peux  financièrement pas assumer ? Mon notaire m’en avait parlé : une déclaration d’insaisissabilité de la résidence principale protège mon domicile de la saisie par des créanciers professionnels. À l’époque, je n’y pensais pas encore mais je veux aujourd’hui profiter de cette tranquillité d’esprit.

small32 jaar

42 ans

Ça m’a fait l’effet d’une bombe : mon épouse veut divorcer. Je ne veux cependant pas que nos 12 années de mariage se terminent par une séparation difficile. Nous avons convenu que nous avions besoin d’un guide objectif pour nous aider en ce qui concerne les aspects matériels et juridiques de notre divorce. Quels que soient les problèmes entre nous, nous voulons faire les choses correctement, en particulier pour nos enfants. Heureusement, notre notaire nous apporte aide et conseil.

 

46 ans

Mes deux filles sont d’accord. Son fils et sa fille aussi. Ma nouvelle compagne et moi allons donc emménager ensemble pour former, à nous 6, une famille recomposée. Nos précédentes relations nous ont appris que, dans les bons jours, il faut aussi se préparer pour les moins bons. Je ne veux plus me marier ni me lier financièrement à quelqu’un. Nous nous sommes toutefois à nouveau rendus chez le notaire pour un contrat de cohabitation. Ses enfants sont encore jeunes et des accords doivent être conclus concernant les contributions mensuelles. Elle désire une forme de sécurité et une certaine stabilité financière et je le comprends tout à fait. J’ai également décidé de rédiger un testament. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve, et je veux que les choses soient claires pour mes enfants et pour ma compagne si je devais décéder. Je veux éviter tout risque de dispute.

 

69 ans

Maintenant que ma mère est fortement fragilisée, et que nous devons régler toutes ses affaires, je prends conscience qu’il faut aussi que je règle certaines choses tant que je suis encore en état de le faire moi-même. Un accident, une maladie, des pertes de mémoire… tout est possible. J’avais justement prévu d’aller chez le notaire, je peux donc tout aussi bien lui demander de rédiger un mandat extrajudiciaire. De la sorte, je détermine aujourd’hui ce que mes enfants devront gérer lorsque je serai incapable d’exprimer ma volonté. Il s’agit d’une sécurité pour toute la famille. J’aimerais aussi faire une donation à mes enfants, c’est maintenant qu’ils ont besoin d’un coup de pouce financier et cela peut permettre de réduire les droits de succession qu’ils devront payer à mon décès.

 

93 ans

Je peux dire que j’ai eu une belle vie et construit une famille formidable.

Mon héritage ne sera pas arrivé trop tard pour mes enfants et petits-enfants : je peux les soutenir financièrement au bon moment (comprenez : le plus coûteux) de leur vie. Lorsque j’ai pris ma pension, je me suis plongé, avec l’aide de mon notaire, dans tous les aspects de la planification de ma succession pour leur léguer mon patrimoine de la manière la plus avantageuse possible sur le plan civil et fiscal.

 

small93 jaar.jpg

Texte Dirk Remmerie Grafiek Peter Frison

NOTAIRE_cmyk

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s